Emmanuelle Guyon, le bijou miroir de vos émotions
Facebook d’EmmanuelleGuyon pinterest d’EmmanuelleGuyon Instagram d’Emmanuelle Guyon twitter blancLa boutique de bijoux EmmanuelleGuyon en Anglais
menu du site emmanuelleguyon
Chercher sur le site
votre panier sur EmmanuelleGuyon.com

Les propriétés du spinelle

spinelle, histoire et vertus
Collier "Messager de l’aurore" avec spinelle bleu

Le spinelle, souvent confondu avec le rubis, est une pierre précieuse d’une beauté exceptionnelle. Utilisé principalement en joaillerie, il a longtemps été sous-estimé et mal compris. Pendant des siècles, il a réussi à tromper même les plus grands experts, se faisant passer pour un rubis. Aujourd’hui, il est temps de reconnaître sa véritable valeur et de célébrer sa beauté unique.

Le spinelle tire son nom du latin "Spina", qui signifie "épine", en référence à la forme pointue de ses cristaux. Certains pensent que son nom dérive du grec "Spinos", qui signifie "étincelle", évoquant ainsi la brillance et la luminosité de cette pierre précieuse.

Le spinelle est un minéral fascinant qui se forme dans une variété de conditions géologiques. On le trouve souvent dans les roches calcaires métamorphiques, telles que le marbre, où il se forme à partir de la transformation de minéraux préexistants sous l’effet de la chaleur et de la pression. Il peut également se former dans les roches ignées, comme le granite, où il cristallise à partir du magma en fusion. De plus, le spinelle a été découvert dans les roches lunaires et même dans les météorites, ce qui témoigne de sa présence dans des environnements extraterrestres.

Le spinelle est un minéral composé d'oxyde d’aluminium et de magnésium, mais sa couleur varie en fonction des impuretés présentes dans sa structure cristalline. La présence de fer, de chrome, de cobalt ou de vanadium peut lui donner des teintes allant du blanc au jaune, du bleu clair au bleu foncé, du bleu violet au rouge, du rouge cramoisi à l’orange et même au noir. Cette diversité de couleurs en fait une pierre précieuse très prisée en joaillerie.
Le spinelle a été décrit scientifiquement pour la première fois en 1546 par Georg Bauer, un éminent minéralogiste et métallurgiste allemand, plus connu sous le nom de Georgius Agricola. Agricola est souvent considéré comme le père de la minéralogie moderne et son travail a jeté les bases de la science des minéraux et de la géologie. Sa découverte et sa description du spinelle ont contribué à élargir notre compréhension des minéraux et de leur formation.

Le spinelle est connu sous plusieurs noms, reflétant sa diversité de couleurs et de formes. Par exemple, le spinelle noir est parfois appelé "akerite" ou "candite", tandis que les petites variétés rouges peuvent être désignées sous les noms de "rubace" ou "rubacelle". Les spinelles de couleur rouge foncé sont parfois appelés "rubis balais", tandis que les spinelles de couleur rouge clair sont appelés "rubicelle". Enfin, la spinelite est une variété de spinelle qui est souvent utilisée en joaillerie pour sa beauté et sa rareté.

Le spinelle peut être synthétisé en laboratoire, où il peut être produit sous forme incolore ou colorée. Les variétés synthétiques colorées sont souvent désignées par des noms spécifiques, comme le "rozircon" pour le spinelle rose ou le "Saphir blanc" (bien que ce terme soit désormais interdit en raison de sa confusion avec le saphir naturel). Une autre variété synthétique de spinelle est la "strongite", qui est souvent utilisée comme alternative économique aux spinelles naturels dans la joaillerie.

Histoire, légendes et croyances sur le spinelle

spinelle, histoire et vertus
Boucles d’oreilles "Le bleu du ciel" avec spinelle bleu

Le spinelle, en raison de ses caractéristiques similaires au rubis et au saphir, a souvent été confondu avec ces pierres précieuses, parfois de manière intentionnelle pour tromper, parfois par erreur.
En conséquence, il a souvent été utilisé à la place du rubis ou du saphir dans des pièces royales ou ecclésiastiques, ce qui a contribué à sa confusion et à son manque de mention dans les textes historiques. Malgré sa beauté et sa valeur, le spinelle a été relégué à l’ombre du rubis et du saphir dans les récits historiques, mais son importance dans l’histoire de la joaillerie et de la gemmologie ne peut être ignorée.

Le spinelle a été bien identifié dans l’antiquité indienne, où il était connu sous le nom de "Diamant rouge". Il était considéré comme un symbole de courage et de force, et était souvent porté par les guerriers de la caste des Kshatriyas, qui étaient chargés de protéger la société et de défendre la justice.
Le spinelle rouge était également associé à la protection contre les maladies et les mauvais esprits, et était souvent porté comme talisman pour assurer la sécurité et la prospérité.

Les Romains, dans leur classification des gemmes rouges, utilisaient le terme "carbunculus" pour désigner toutes ces pierres précieuses. Ils attribuaient à ces gemmes des vertus similaires, les considérant comme des talismans de courage et de protection contre les blessures. Ils croyaient également que ces pierres pouvaient être utilisées comme remèdes contre les hémorragies, renforçant ainsi leur réputation de pierres aux pouvoirs médicinaux.

Depuis l’époque médiévale, principalement entre 1000 et 1900, la région de l’Afghanistan, alors appelée Balascia (aujourd’hui Badakhshan), est devenue la source la plus réputée et la plus importante de "Rubis". Ce spinelle d’un rouge profond, équivalent aux plus beaux rubis, est connu sous le nom de "Rubis Balais".
Marco Polo a fait référence à cette région lors de ses voyages et a décrit les mines de spinelle.
C’est de là que proviennent la plupart des joyaux qui ornent les objets depuis l’époque médiévale.

Le spinelle était déjà connu dès le XIème siècle comme une pierre d’aimant, possédant des propriétés magnétiques fascinantes. Les marins de l’époque utilisaient cette pierre pour magnétiser les aiguilles de leur boussole, leur permettant ainsi de naviguer avec précision sur les vastes océans. Cette utilisation ingénieuse du spinelle témoigne de sa valeur non seulement en tant que gemme précieuse, mais aussi en tant qu’outil essentiel pour la navigation maritime.

Les plus beaux « Rubis » spinelle

Voici une liste non-exhaustive des plus beaux exemplaires de spinelle qui ont trompé leur monde pendant de longs siècles. Ces spinelles ont été confondus avec des rubis ou des saphirs en raison de leur couleur et de leur éclat exceptionnels, et ont été utilisés dans des bijoux royaux et ecclésiastiques, contribuant ainsi à leur mystère et à leur renommée.

Le spinelle le plus célèbre est sans doute le rouge intense qui orne la couronne de Catherine II de Russie. Ce spinelle, d’une taille impressionnante de plus de 400 carats, est un symbole de la richesse et de la puissance de l’Empire russe. Il est aujourd’hui conservé dans le trésor du Kremlin, où il continue de fasciner les visiteurs par sa beauté et son histoire.

Le rubis du prince noir est en réalité un spinelle de la couronne d’Angleterre, 170 carats et 5 cm de long.
Probablement un rubis balais de Badakhshan, on trouve la première mention en Espagne au XIVème siècle. L’Espagne était alors divisée en plusieurs petits royaumes se faisant la guerre. Il était probablement aux mains du prince maure Mohammed de Grenade, destitué par son beau-frère Abus Saïd. Don Pedro le Cruel de Séville entra dans le conflit et fit main basse sur le grand rubis en 1366, après avoir éliminé Abus Saïd. Don Pedro du se réfugier à bordeaux pour fuir son frère Henry, en 1366. Il demanda la protection du Prince Noir en échange d’un grand trésor. Battant Henry, le prince noir acquis le fameux rubis en 1367.
Le bijou réapparait en 1415 dans les mains du roi d’Angleterre Henri V. Il le portait sur la couronne ornant son casque lors de la bataille D’Azincourt contre le duc d’Alençon.
Le Rubis passa dans les mains de nombreux rois d’Angleterre et se trouve aujourd’hui sur la couronne impériale, au-dessus du diamant Cullinan II.

L’un des plus anciens cas répertoriés de confusion entre le spinelle et le rubis est celui du Rubis Tamerlan, également connu sous le nom de rubis de Timur. Ce joyau, d’une taille impressionnante de 361 carats, fut saisi en Inde par le célèbre conquérant Tamerlan en 1398, parmi un ensemble de bijoux.
Au fil du temps, il passa dans le trésor de l’empereur Shah Jahan d’Inde, qui est notamment connu pour avoir construit le Taj Mahal. Le rubis de Timur fut utilisé comme décoration sur son trône.
En 1851, la reine Elizabeth reçut ce joyau en cadeau de la part de la Compagnie des Indes Orientales. Il entra alors dans le trésor royal d’Angleterre, où il fut serti dans un collier. Ce n’est que bien des années plus tard, grâce aux avancées de la gemmologie, qu’il fut identifié comme l’un des plus grands spinelles rouges connus.

Le spinelle de Samarian est réputé être le plus grand et le plus beau des spinelles de qualité supérieure sur la planète. Avec un poids estimé à environ 500 carats, cette pierre précieuse d’un rouge profond est un véritable trésor. Il est considéré comme l’un des joyaux les plus précieux de la couronne iranienne, témoignant de la richesse et de la splendeur de l’histoire de l’Iran.

Le spinelle Côte-de-Bretagne est un joyau exceptionnel qui fait partie du trésor royal de France, exposé au musée du Louvre. Il a une histoire fascinante, ayant appartenu à Marguerite de Fois (+1486), princesse de Navarre et duchesse de Bretagne. Elle l’a légué à sa fille, Anne de Bretagne, et il est ainsi entré dans le trésor de François Ier. Plus tard, il a été taillé en forme de dragon pour former l’insigne de la Toison d’Or de Louis XV, ajoutant une nouvelle dimension à son histoire et à sa signification.

Gisement : Afghanistan, Birmanie, Thaïlande, Canada, Japon, Russie, Myanmar, Etats-Unis, Tadjikistan, France, Vietnam.

Les vertus et bienfaits du spinelle

Le spinelle est une pierre précieuse qui, selon la lithothérapie, possède plusieurs propriétés bénéfiques pour le bien-être physique et émotionnel.

  • Il est dit que le spinelle a des effets apaisants sur le système nerveux, aidant à réduire le stress et les angoisses.
  • Il est censé favoriser la récupération du corps après une maladie ou un accident, en aidant à rétablir l’équilibre énergétique.
  • Certains croient également que le spinelle peut être bénéfique pour le traitement de l’infertilité.
  • Le spinelle est réputé pour redonner de l’énergie et aider à lutter contre la fatigue, ce qui en fait une pierre précieuse appréciée pour son potentiel de revitalisation.

Les vertus du spinelle bleu

Le spinelle bleu est une pierre précieuse qui, selon la lithothérapie, possède plusieurs propriétés bénéfiques pour le bien-être physique et émotionnel.

  • Il est dit que le spinelle bleu peut aider à calmer la libido et à soulager les symptômes de la schizophrénie, en favorisant un équilibre émotionnel et mental.
  • Il est censé équilibrer la température du corps, aidant ainsi à maintenir une régulation thermique optimale.
  • Certains croient également que le spinelle bleu peut protéger la vue et éviter les problèmes liés à l’hypothalamus et à la thyroïde.
  • Il est dit que le spinelle bleu peut protéger la vue en renforçant les yeux et en améliorant la vision.
  • Cette pierre est également censée favoriser la clarté mentale et la concentration.
  • Le spinelle bleu est réputé pour ses propriétés de purification et de protection, ce qui en fait une pierre précieuse appréciée pour ses multiples bienfaits.

 

/!\ Veuillez noter que toutes les propriétés curatives présentées pour les pierres sont recueillies auprès de diverses sources. Cette information est fournie à titre de service et ne vise pas à traiter des conditions médicales. Il est recommandé de consulter un professionnel de la santé pour des problèmes médicaux graves et de ne pas utiliser les pierres précieuses comme seul traitement.

Exemples de bijoux avec un spinelle

Pour approfondir vos connaissances sur la lithothérapie, nous vous recommandons les ouvrages suivants :

pierres aux vertus thérapeutiques
Environ 10,00 Euros
Dictionnaire de lithothérapie holistique
Environ 40,00 Euros
Le Petit Livre des pierres de soin - 40 pierres pour s’initier à la lithothérapie
Environ 5,00 Euros