Emmanuelle Guyon, le bijou miroir de vos émotions
Facebook d’EmmanuelleGuyon pinterest d’EmmanuelleGuyon Instagram d’Emmanuelle Guyon blancLa boutique de bijoux EmmanuelleGuyon en Anglais
menu du site emmanuelleguyon
Chercher sur le site
votre panier sur EmmanuelleGuyon.com

 

Les cultures anciennes, avec leurs richesses et leurs mystères, exercent une influence profonde sur notre imaginaire, stimulant notre créativité. Les vestiges et les artefacts qu’elles ont laissés derrière elles, témoins silencieux d’une époque révolue, continuent de captiver et d’inspirer, offrant une source inépuisable d’idées et de motifs pour les bijoux. Ces trésors du passé, qu’ils soient des objets d’art, des symboles de croyances anciennes ou des récits légendaires, sont autant de portes ouvertes sur des mondes oubliés, des civilisations disparues et des cultures lointaines. Ils nous invitent à explorer et à réinterpréter les traditions et les techniques ancestrales, à les adapter à notre époque et à notre sensibilité, tout en préservant leur essence et leur authenticité. En puisant dans ce riche héritage, nous pouvons créer des pièces uniques et intemporelles, qui racontent des histoires anciennes et évoquent des émotions profondes, tout en incarnant l’art et la beauté de leur époque.

vitrine de musée, une dessources d’inspiration pour nos bijoux

Pour expliquer nos bijoux inspirés de différentes civilisations, nous amorçons notre voyage dans l’histoire en partant de l’abstrait pour atteindre le concret, de l’allusion à l’histoire pour aboutir à une représentation plus directe, celle des répliques archéologiques.

Chaque bijou est une histoire à raconter, une mémoire à préserver, un héritage à transmettre.

Des bijoux d’inspiration historique

Nos bijoux sont des témoins de l’histoire, des fragments de temps et d’espace qui captent l’essence de différentes époques et cultures. Chaque pièce est une histoire en soi, un voyage à travers les âges et les continents, un hommage à la richesse et à la diversité de l’humanité.

Les croix, les lys et les boucliers évoquent la période médiévale, une époque de chevaliers et de châteaux, de foi et de guerre. Les motifs d’arabesques de feuilles rappellent les tapisseries somptueuses de la période baroque, une époque de faste et de splendeur, de raffinement et de décadence. Les motifs des grecques ou du diamant, que l’on retrouve sur plusieurs de nos créations, ainsi que les motifs végétaux et animaliers des textiles Otomi, font appel à la culture mexicaine, une culture riche en traditions et en symboles, en couleurs et en textures, en histoires et en légendes. Les spirales évoquent le néolithique et les Celtes, une époque de mystère et de magie, de rites et de croyances, de liens étroits avec la nature et le cosmos.

Un simple coup d’œil à notre catalogue de bijoux vous permettra de deviner rapidement les influences utilisées.

Bague en argent dont le style évoque la période médiévale
La bague " Esmée", avec sa frise de fleur de lys, évoque avec élégance et raffinement le style médiéval, une époque de chevaliers et de châteaux, de foi et de guerre.
Bague en argent d’arabesque de lierres rappelant le style baroque
La bague " Dandy ", avec son arabesque de feuille dans le style baroque, est une œuvre d’art qui évoque l’opulence et la splendeur de cette période artistique et culturelle.
Boucles d’oreilles montrant un diamant mexicain, un type de grecque géométrique typique
Les boucles d’oreilles " Itza ", avec leur motif de grecque mexicaine dite du diamant, sont une célébration de la fusion des cultures et des époques.
Bague en argent de spirales rappelant les pierres gravées du néolithique
La bague "Porte du Passé" est une véritable ode à l’histoire, capturant l’essence des cairns néolithiques à travers ses motifs de spirales et de cercles.

Voici une liste des boutons donnant accès à ces thèmes :

Des bijoux écho du passé, ou l’histoire interprétée

Il existe des récits du passé qui transcendent le visuel pour se transmettre oralement, de génération en génération. Ces récits, souvent sous forme de proverbes, de maximes ou de citations, résonnent à travers les siècles et s’inscrivent profondément dans notre culture. Ils sont comme des joyaux précieux, des trésors de sagesse et de savoir, que nous aimons à reprendre et à polir pour les adapter à notre époque et à notre sensibilité esthétique.

Bague gravée de la citation Veni Vidi Vici de Jules César
La bague Veni Vidi Vici, inspirée de la célèbre locution latine attribuée au consul romain Jules César, est bien plus qu’un simple bijou. Elle incarne l’esprit de conquête et de triomphe, symbolisant la force et la détermination de ceux qui osent affronter les défis et surmonter les obstacles.
Bague gravée de la célébre citation Carpe Diem
La bague "Carpe Diem" tire son inspiration de la célèbre locution latine attribuée à l’épicurien Horace. Elle incarne l’idée de vivre pleinement l’instant présent, de saisir chaque opportunité et de profiter de la vie sans attendre.

Dans le domaine abstrait, et plus particulièrement dans celui des sciences, la simplification de l’interprétation est souvent nécessaire pour rendre les concepts réalisables. Par exemple, la complexité des mathématiques peut être abordée de manière plus tangible à travers la bague Fibonacci, qui tire son nom de la célèbre suite mathématique. Cette suite, représentée sous forme de spirale, se retrouve dans de nombreux phénomènes naturels et constructions du vivant, offrant ainsi une perspective visuelle et concrète de la beauté et de l’harmonie des mathématiques dans le monde qui nous entoure.

La bague Vitruve, inspirée du célèbre dessin de Léonard de Vinci, est une ode à l’harmonie et à la perfection des proportions humaines. Ce dessin, basé sur les écrits de l’architecte romain Vitruve, explore les idéaux de beauté et d’équilibre dans le corps humain. En reprenant ce dessin, la bague Vitruve devient un symbole de l’aspiration à la perfection et à l’harmonie, rappelant à celui ou celle qui la porte l’importance de l’équilibre et de la symétrie dans la vie.

Un dernier exemple peut être la bague Darwin, inspirée de la théorie de l’évolution de l’homme formulée par Charles Darwin. Elle est un hommage à la complexité et à la diversité de la vie sur Terre. Cette théorie, qui a révolutionné notre compréhension de l’origine et de la diversité des espèces, est représentée dans le design de la bague Darwin. Cette bague, avec ses formes évolutives de l’homme, est un rappel de la constante adaptation et transformation de la vie, et de la beauté qui réside dans la diversité et l’unicité de chaque être vivant.

Bague gravée de la spirale de Fibonacci
La bague Fibonacci, inspirée de la célèbre suite mathématique éponyme, est un symbole de la beauté et de l’harmonie des mathématiques dans le monde naturel.
Bague Darwin qui montre l’évolution de l’homme
La bague Darwin, inspirée de la théorie de l’évolution de l’homme formulée par Charles Darwin, est un hommage à la complexité et à la diversité de la vie sur Terre.
Bague avec l’homme de Vitruve
La bague Vitruve, inspirée du célèbre dessin de Léonard de Vinci, est une ode à l’harmonie et à la perfection des proportions humaines.
l’homme de vitruve selon Léonard de Vinci
L’Homme de Vitruve, selon Léonard de Vinci, est une représentation emblématique des proportions idéales du corps humain.

Pour rechercher ces bijoux :

Pour voir de plus près :

Des bijoux reproduction d’objets archéologiques

La création d’un bijou est un processus qui commence par une exploration passionnée des civilisations anciennes. Cela peut se manifester par la lecture assidue de livres spécialisés ou par des visites enrichissantes dans les musées, où chaque artefact raconte une histoire fascinante. Notre attention se porte souvent sur des objets archéologiques peu diffusés ou peu connus du grand public, car ils portent en eux une aura de mystère et d’authenticité.

Les objets que nous choisissons sont peu ou pas du tout reproduits. Nous évitons généralement les bijoux historiques produits en masse par l’industrie chinoise, préférant nous concentrer sur des pièces uniques ou des reproductions rares. Ces pièces doivent véhiculer un message, un sentiment, autant pour vous que pour nous.

Nos choix sont parfois couronnés de succès, mais parfois aussi décevants, dès la première étape de reproduction sous forme de dessin. Il arrive également que, lors de la fabrication, lorsque nous tenons le bijou physique entre nos mains, le rendu ne soit pas aussi attrayant que prévu. Il est important de noter que tout n’est pas toujours réalisable et que tous les projets ne donnent pas nécessairement un résultat satisfaisant avec notre méthode de travail. Cependant, ces défis nous poussent à repousser nos limites et à rechercher constamment de nouvelles techniques et de nouveaux matériaux pour améliorer notre artisanat.

Lorsqu’un bijou finit par arriver dans notre boutique, cela témoigne de sa réussite à traverser avec succès toutes ces épreuves. Comme vous pouvez l’imaginer, de nombreux projets et expériences ne parviennent pas à ce stade final, étant écartés en cours de route. Seuls les bijoux qui répondent à nos normes en termes de qualité, de conception et d’attrait esthétique ont le privilège de trouver leur place dans notre collection.

Les bijoux aborigènes d’Australie

L’Australie est un pays riche en histoire et en restes archéologiques, offrant un témoignage fascinant de la vie des peuples autochtones qui y ont vécu pendant des millénaires. Les Aborigènes, en particulier, ont laissé un héritage culturel profondément enraciné dans leur communion avec la nature. Leurs peintures rupestres, qui datent de milliers d’années, sont des témoignages poignants de cette relation intime avec leur environnement.

Ces peintures, souvent réalisées dans des grottes ou des abris rocheux, représentent une variété de sujets, allant des animaux et des plantes aux scènes de chasse et de cérémonie. Elles sont réalisées avec une grande maîtrise artistique, utilisant des pigments naturels et des techniques de peinture sophistiquées.

Ces œuvres d’art rupestres ne sont pas seulement des expressions artistiques, mais aussi des moyens de transmettre des connaissances, des traditions et des histoires. Elles témoignent de la profondeur de la culture aborigène et de son lien spirituel avec la terre. En les étudiant, nous pouvons mieux comprendre la richesse et la complexité de la civilisation aborigène, ainsi que l’importance de préserver et de respecter leur patrimoine culturel.

Le Uluru, plateau sacré des aborigènes d’Australie

Le collier Rituel aborigène Kiro Kiro est un exemple saisissant de la profondeur de la relation entre les Aborigènes et leur environnement naturel. Il tire son inspiration d’une peinture rupestre datant de 10 000 ans avant Jésus-Christ, un témoignage poignant de la longue histoire de la culture aborigène.
Les peintures rupestres aborigènes Kiro Kiro sont caractérisées par des figures anthropomorphiques, souvent accompagnées d’accessoires rituels tels que des sacs, des pompons et des coiffes stylisées. Ces représentations artistiques sont souvent associées à des rituels, des rites initiatiques ou des cérémonies chamaniques, offrant un aperçu fascinant de la spiritualité et de la culture aborigènes.
Cette peinture en particulier a captivé notre attention par son élégance et sa finesse dans la représentation des personnages. Chaque détail est soigneusement exécuté, témoignant de l’habileté artistique et de la profondeur de la signification culturelle derrière chaque élément.
En portant ce collier, on peut ressentir un lien tangible avec les traditions et les croyances des Aborigènes, tout en célébrant leur riche héritage artistique.

Collier reproduction d’une peinture rupestre aborigène
Le collier rituel aborigène kiro kiro
Peinture rupestre Kiro Kiro d’Australie, de la région de Kimberley
Peinture rupestre Kiro Kiro d’Australie, de la région de Kimberley

Pour approfondir vos connaissances sur l’art et l’histoire des aborigènes d’Australie, nous vous recommandons les ouvrages suivants :

L’art Des Aborigènes D'Australie
Environ 6,00 Euros
La résistance des signes : Peintres aborigènes d’Australie
Environ 75,00 Euros
La peinture des aborigènes d’Australie
Environ 12,00 Euros

 

 

Les bijoux de l’Océanie

L’Océanie, également connue sous le nom d’îles du Pacifique, est une région que nous aimons explorer. Elle ne se résume pas seulement à ses magnifiques îles paradisiaques, mais englobe également tout ce qui gravite autour de ces cultures de grands navigateurs. Leurs croyances et leur imaginaire se reflètent notamment dans les fameux tatouages Maori, qui ont conquis le monde entier. Ces motifs ont déjà inspiré certains de nos bijoux, mais au cours de nos recherches, nous avons découvert d’autres objets qui reflètent l’imaginaire des océaniens.

Une île du pacifique faisant partie des cultures de l’océanie

Un exemple captivant est celui de ce bouclier issu de la culture Elema, originaire du golfe de Papouasie. Sa forme distinctive en " U ", sculptée dans du bois vibrant de pigments colorés, intrigue dès le premier regard. Ornés de motifs géométriques et de frises de triangles, ses surfaces dévoilent également la présence de multiples yeux, chacun portant en lui une symbolique mystérieuse. Fascinés par cette œuvre d’art, nous avons créé une paire de boucles d’oreilles que nous avons nommée bouclier océanien. Actuellement, cet objet emblématique des îles du Pacifique repose en sécurité au sein des collections du prestigieux musée de Brooklyn, aux États-Unis : Brooklyn Museum Collection.

boucles d’oreilles reproduction archélogique d’un bouclier Elema de Papouasie
Les boucles d’oreilles bouclier Océanien
Bouclier de la culture Elema en Papouasie
Bouclier de la culture Elema en Papouasie

Pour approfondir vos connaissances sur l’art et l’histoire de l’océanie, nous vous recommandons les ouvrages suivants :

L’art océanien
Environ 20,00 Euros
l’art océanien
Environ 120,00 Euros
Art océanien
Environ 29,00 Euros

 

 

Les bijoux inspirés par l’antiquité grecque et romaine

Les mondes antiques de la Grèce et de Rome sont sans doute parmi les plus célèbres de l’histoire humaine. Leur héritage est d’une richesse inégalée, imprégné d’une mythologie et d’un imaginaire qui continuent de captiver les esprits à travers les âges. Les récits épiques de la Grèce antique, tels que l’Iliade et l’Odyssée, ou les légendes de Rome, comme celles de Romulus et Remus, ont façonné notre compréhension de l’histoire et de la culture. Les dieux et les héros de ces civilisations ont inspiré des œuvres d’art, des pièces de théâtre, des poèmes et des romans, et leur influence se ressent encore aujourd’hui dans notre langage, notre philosophie et notre politique.

Temple grec antique de l’acropole d’Athènes

Les boutons de manchette bouclier spartiate sont bien plus que de simples accessoires de mode. Ils sont le fruit d’une commande personnalisée, conçus pour incarner l’héritage et la bravoure des guerriers de la ville de Sparte. Chaque détail représente le célèbre bouclier des Spartiates, marqué par les traces laissées par les combats, témoignant de leur courage et de leur détermination sur le champ de bataille. Ces boutons de manchette portent également le symbole de la lettre lambda, un emblème que les guerriers de la ville grecque arboraient fièrement pour affirmer leur origine de la région de Laconie.

boutons de manchette reproduisant le bouclier spartiate
Les boutons de manchette bouclier spartiate
Reproduction d’un bouclier spartiate
Reproduction d’un bouclier spartiate

 

Nous avons également eu l’honneur de créer le pendentif Phaistos, baptisé ainsi en hommage au célèbre disque antique duquel il tire son inspiration. Ce bijou, conçu sur mesure, révèle une partie de l’objet antique, accompagnée d’une pierre précieuse soigneusement sélectionnée. Le disque original, en argile, fut découvert lors de fouilles archéologiques du palais minoen de Phaistos, en Crète, et pourrait remonter au IIe millénaire avant J.-C. Il est orné de symboles complexes, gravés à l’aide d’un poinçon, sur ses deux faces. Cependant, la signification exacte de ces hiéroglyphes ainsi que l’authenticité même du disque demeurent des sujets de débat parmi les experts.

Pendentif en argent représentant le disque de Phaistos
Collier Phaistos reprenant une partie du disque crétois
Le disque de Phaistos
Le disque de Phaistos découvert en crête

Pour approfondir vos connaissances sur l’art et l’histoire des grecs et romains, nous vous recommandons les ouvrages suivants :

Histoire de l’art antique - L’art grec
Environ 20,00 Euros
L'ART ROMAIN - HISTOIRE DE L'ART ANTIQUE - PETITS MANUELS DE L'ECOLE DU LOUVRE.: ECOLE DU LOUVRE - REUNION DES MUSEES NATIONAUX-GRAND PALAIS
Environ 20,00 Euros
L’art de l’Antiquité, tome 1
Environ 169,00 Euros

 

 

Les bijoux d’Afrique antique

L’Afrique est un continent d’une richesse inestimable, bien que souvent abordé de manière superficielle dans nos cursus scolaires. C’est un territoire aux multiples facettes, où chaque région, chaque pays, chaque peuple possède sa propre histoire, sa propre culture et ses propres traditions. Des vastes déserts du Sahara aux forêts tropicales d’Afrique centrale, des montagnes majestueuses de l’Atlas aux plages de sable blanc de l’océan Indien, l’Afrique offre une diversité géographique et naturelle incomparable. Mais c’est surtout sa richesse humaine qui est remarquable : des civilisations millénaires, des langues et des dialectes variés, des traditions ancestrales, des arts et des musiques vibrantes.

danse et costumes traditionnels d’une tribu africaine

Les boucles d’oreilles Katanga sont inspirées d’une hache de cuivre, un artefact emblématique de l’ethnie Songye de la région de Katanga, en République démocratique du Congo. Ces haches, au design unique, témoignent d’un savoir-faire exceptionnel en matière de forge, révélant un contrôle précis et une connaissance approfondie des techniques métallurgiques. Chaque détail de ces haches, de leur forme à leur finition, est le fruit d’une maîtrise artisanale transmise de génération en génération.

The Katanga earrings are inspired by a copper axe, an iconic artifact of the Songye ethnic group from the Katanga region in the Democratic Republic of Congo. These axes, with their unique design, testify to exceptional craftsmanship in forging, revealing precise control and a deep knowledge of metallurgical techniques. Every detail of these axes, from their shape to their finish, is the result of artisanal mastery passed down from generation to generation.

boucles d’oreilles africaines réalisées sur le modèle d’une hache Katanga
Boucles d’oreilles africaines Katanga
Hache de cuivre katanga, afrique
Hache de cuivre Katanga qui a servi de modèle aux boucles d’oreilles

Pour approfondir vos connaissances sur l’art et l’histoire de l’Afrique, nous vous recommandons les ouvrages suivants :

Petite histoire de l’Afrique: L'Afrique au sud du Sahara, de la préhistoire à nos jours
Environ 25,00 Euros
Art sans pareil: Objets merveilleux du Musée royal de l’Afrique centrale
Environ 25,00 Euros
L'Afrique ancienne: De l'Acacus au Zimbabwe. 20 000 avant notre ère - XVIIe siècle
Environ 49,00 Euros

 

 

Les bijoux des cultures nordiques et vikings

Une autre culture fascinante, celle des tribus nordiques, a également captivé notre attention. Ces peuples, souvent désignés sous le terme de "vikings", étaient des aventuriers et des guerriers intrépides, naviguant sur les mers du nord et explorant des terres lointaines bien avant l’ère des grandes découvertes. Leurs exploits et leur héritage ont laissé une empreinte indélébile sur l’histoire, et leur mythologie, riche en dieux et en héros, continue d’inspirer des récits épiques et des œuvres d’art. Les tribus nordiques ont également laissé un héritage matériel impressionnant, avec des objets d’artisanat et des bijoux d’une grande beauté et d’une grande finesse. C’est cette richesse culturelle et cette aura de mystère qui nous attirent et nous inspirent à explorer davantage cette fascinante civilisation.

Drakkar viking, les aventuriers et guerriers nordiques

Pour ces créations inspirées de la culture Sami, nous avons travaillé avec deux anciennes peaux de tambours, véritables trésors de la Scandinavie. Le tambour, dans la tradition Sami, est bien plus qu’un simple instrument de musique. Il est un lien sacré avec les esprits, un gardien de la mémoire et de la cosmovision de ce peuple nordique. Ornés de motifs symboliques, ces tambours guident le chamane dans son voyage spirituel, lui permettant de communiquer avec les forces de la nature et les esprits ancestraux.

Le premier tambour, baptisé "tambour chamanique", provient de Lule Lappmark, une région située en Suède. Sur sa peau, on peut admirer le soleil, symbole de la vie et de la lumière, accompagné des déesses Ahkka et de la lune, représentant la dualité et l’équilibre. Dans la partie basse du tambour, des figures anthropomorphiques et thériomorphes, mi-humaines mi-animales, évoquent les esprits de la nature et les ancêtres.

Le second tambour, nommé "tambour Sami", est une véritable œuvre d’art qui retrace une aventure mythique du dieu Thor et du grand serpent Eymer. Sur sa peau, sont représentés trois univers : Asgard, le paradis des dieux, Midgard, la terre des hommes, et Niflhel, le royaume des morts. Cette fresque épique est un hommage à la mythologie nordique et à la puissance des récits qui ont façonné la culture des peuples scandinaves.

collier Tambour chamanique qui reprend les motifs d’un instrument traditionnel Sami
Collier Tambour chamanique qui reprend les motifs d’un instrument traditionnel Sami
Collier realisé a partir d’un tambour sami
Collier Tambour Sami qui reprend les motifs de l’instrument chamanique

 

bague avec le galdrastafir de Vegsivir
La bague Vegsivir qui reprend le galdrastafir Islandais

Nous avons eu le privilège d’explorer à deux reprises les Galdrastafir, des symboles magiques islandais d’une grande richesse historique et culturelle. Ces symboles, tirés de vieux grimoires du XVIIe siècle, ont une origine probablement plus ancienne, remontant à l’époque médiévale. Ils sont formés à partir de runes celtiques et ont différentes fonctions, dont la plus importante est celle de protection.

Le premier bijou, une bague nommée Vegsivir, tire son nom du Galdrastafir qu’elle porte. Ce symbole, également connu sous le nom de "compas viking", est censé guider son porteur à travers les épreuves de la vie, lui assurant un voyage sûr et protégé.

Le second bijou, un pendentif nommé Rune d’Islande, est un talisman puissant qui porte deux Galdrastafir, un sur chaque face. Sur le recto, nous avons Ægishjálmur, un symbole qui, selon la légende, conférerait l’invincibilité au combat et protégerait son porteur. Au verso, nous avons Vegvísir, un symbole qui guide les voyageurs à travers les tempêtes et les mauvais temps.

collier rune d’islande avec le galdrastafir de Ægishjálmur
Le recto du collier Rune d’Islande avec le galdrastafir Ægishjálmur
collier rune d’islande avec le galdrastafir de Vegsivir
Verso du collier Rune d’Islande avec le galdrastafir de Vegsivir

Pour approfondir vos connaissances sur l’art et l’histoire nordique et viking, nous vous recommandons les ouvrages suivants :

Les Vikings vérités et légendes
Environ 13,00 Euros
Mythologie Nordique: Un Voyage intemporel où les Anciens Mythes du Nord prennent vie. Rencontrez les Héros, les Dieux et les Créatures qui ont façonné une Culture Unique et Fascinante
Environ 15,00 Euros
Les Vikings en 200 objets
Environ 22,00 Euros

 

 

Les bijoux des cultures préhispaniques du Mexique

Le Mexique et ses cultures préhispaniques occupent une place de choix dans notre collection de bijoux, en raison de la richesse et de la diversité des ethnies et des cultures qui peuplent ce pays. Notre catalogue regorge de références aux Aztèques, Olmèques, Mayas, Otomis, Huicholes, Zapotèques et Mixtèques, pour n’en nommer que quelques-uns. Ces groupes ethniques ont laissé un héritage culturel et artistique d’une grande valeur, qui continue d’inspirer notre travail.
Les deux derniers groupes, les Zapotèques et les Mixtèques, sont originaires de l’état de Oaxaca, où se trouve notre atelier.

Le site archeologique de Chichen Itza, Mexique

L’une des premières séries de bijoux gravés que nous avons conçus dans l’atelier EmmanuelleGuyon trouve son inspiration dans le calendrier Maya. Cet objet esthétiquement fascinant se distingue par la variété de ses glyphes, représentant chaque jour, mois et année. Cette prouesse technique témoigne de la précision du calendrier Maya, l’un des systèmes calendaires les plus sophistiqués jamais élaborés par l’homme.

Pour créer ces bijoux, nous avons dû maîtriser le calcul des dates dans le système Maya, afin de personnaliser chaque pièce en fonction de la date souhaitée par nos clients. Vous pouvez retrouver ces créations dans notre boutique, sous forme de pendentifs, boucles d’oreilles, broches et bagues. Pour une explication plus détaillée et instructive sur le calendrier Maya, nous vous invitons à consulter la page suivante :

Pendentif avec le calendrier maya montrant une date calculée avec le compte long
Pendentif Calendrier Maya montrant une date calculée avec le compte long
Exemple de stèle Maya montrant le même modele que nous avons utilisé pour nos bijoux (Uaxactun, Guatemala)
Exemple de stèle Maya montrant le même modele que nous avons utilisé pour nos bijoux (Uaxactun, Guatemala)

Le travail remarquable des "grecques mexicaines", que l’on peut admirer sur le site archéologique de notre village voisin, Mitla, a profondément influencé notre approche artistique. La délicatesse des assemblages et des motifs tracés sur ces œuvres témoigne d’une maîtrise artisanale exceptionnelle.

Grecques du palais du prêtre de Mitla, Oaxaca, Mexique

Les motifs de grecques, présents dans de nombreuses cultures mexicaines, offrent une richesse de variantes et de régionalismes, et transcendent même les frontières nationales. Leur contexte d’utilisation est tout aussi varié : on les retrouve sur les façades de temples, de résidences nobles, sur des bijoux, et même dans des tombes. Malgré leur omniprésence, il n’existe pas encore d’interprétation universellement acceptée de ces motifs. Selon les modèles, ils peuvent symboliser le cycle de vie, l’eau, les yeux, le serpent, ou encore le diamant sacré.

Pour illustrer ces motifs, nous avons choisi de nous inspirer du trésor de la tombe 7 de Monte Alban. Ce site archéologique, situé à Oaxaca, fut la capitale de l’empire Zapotèque jusqu’à environ 800 ans après J.-C. Quelques siècles après son abandon, la population Mixtèque y a enterré un personnage important, peut-être une femme associée au culte de l’eau. Elle était accompagnée du plus grand trésor jamais découvert au Mexique, qui est aujourd’hui exposé au musée régional de Oaxaca de Juarez. Parmi ces trésors, se trouvaient une série de bagues que nous avons repris dans notre collection.

Nous avons conçu un anneau que nous avons nommé "Tesoro Zapoteco", en hommage au fabuleux trésor découvert à Monte Alban. Gravée dans l’argent, cette bague arbore un motif géométrique d’origine zapotèque, captivant par sa symbolique profonde. Ses spirales évoquent probablement le mouvement de l’eau, tandis que les représentations en escalier suggèrent le cycle de la vie. Traditionnellement, ce motif zapotèque est souvent associé à l’image du serpent, symbole puissant de l’eau et de la fertilité dans la culture zapotèque.

Bague mexicaine de la tombe 7 de Monte Alban
Bague Tesoro Zapoteco montrant des grecques en forme de spirales et d’escaliers
Bague en argent de la tombe 7 de Monte Alban, Oaxaca, Mexique
Bague en argent de la tombe 7 de Monte Alban, Oaxaca

 

La seconde bague, issue du trésor de la tombe 7 de Monte Alban, est connue sous le nom de "serpiente de agua" ou "serpent d’eau". Ce motif est commun et se retrouve également sur les façades de palais à Teotitlan del Valle ou dans des tombes à Yagul. Il est souvent comparé à des yeux formés par le corps d’un serpent, symbolisant l’eau et le dieu de la pluie, Cocijo. Cette représentation est riche de significations, évoquant la fertilité, la régénération et le cycle de la vie.

Bague serpiente de agua avec des grecques pouvant representer des yeux
Bague serpiente de agua avec des grecques pouvant representer des yeux
Bague en argent de la tombe 7 de Monte Alban, Oaxaca, Mexique
Bague en argent de la tombe 7 de Monte Alban, Oaxaca

 

La dernière bague, nommée Ga Yixe, tire son appellation de la déesse "9 herbes", dont les prêtresses auraient peut-être occupé la tombe 7, où fut découverte cette pièce. Nous avons choisi de ne reprendre que la partie de l’anneau de ce bijou qui est présent dans la tombe en or et en argent.

Bague mexicaine Ga Yixe avec un motif de grecques mexicaines tout en courbes
Bague Ga Yixe avec un motif de grecques mexicaines tout en courbes
Bague en argent de la tombe 7 de Monte Alban, Oaxaca, Mexique
Bague en argent de la tombe 7 de Monte Alban, Oaxaca

 

Collier ollin montrant une des représentations du glyphe aztèque signifiant mouvement
Collier Ollin montrant une des représentations du glyphe aztèque signifiant mouvement

Nous avons également conçu une série de pendentifs mexicains inspirés des glyphes et des symboles préhispaniques que l’on retrouve dans les écritures gravées dans la pierre ou sur les codex. Chaque pièce est une représentation artistique et symbolique de l’héritage de cette ancienne culture, offrant ainsi aux porteurs une connexion tangible avec le passé.

Nous avons créé deux pendentifs inspirés du motif de Ollin, ou "mouvement", de l’écriture aztèque, chacun avec une interprétation distincte. Le premier, simplement nommé Ollin, symbolise le mouvement et le tremblement, tandis que le second, Nahui ollin, est plus complexe, représentant les quatre mouvements du soleil entre les solstices et les équinoxes. Ce motif est tiré du "livre" aztèque appelé Codex Borbonicus, qui est une source précieuse d’informations sur la cosmologie et la religion des Aztèques. Chaque pendentif est une représentation artistique de la vision du monde aztèque.

Collier utilisant le glyphe du codex Bordonicus
Collier Nahui ollin avec le glyphe aztèque des 4 mouvements du soleil
Motif du codex Bordonicus qui a servi de modèle a notre collier aztèque Nahui Ollin
Motif du codex Bordonicus qui a servi de modèle a notre collier aztèque Nahui Ollin

 

Un autre glyphe que nous avons repris est celui du lapin sur la lune, tiré du célèbre Codex Borgia, datant du 16ème siècle. Ce symbole fascinant représente la déesse de la lune, Metztli, accompagnée du lapin sur la lune. En explorant plus en profondeur, on découvre que la silhouette de ce lapin est mentionnée dans de nombreuses cultures à travers le monde, révélant ainsi son universalité et sa signification transversale dans l’imagerie mythologique. Cette représentation du lapin sur la lune transcende les frontières culturelles, offrant une perspective fascinante sur les récits ancestraux qui ont captivé l’imaginaire humain à travers les âges.

Collier le lapin sur la lune qui reprend un dessin aztèque de la déesse Metztli
Collier Le lapin sur la lune qui reprend un dessin aztèque de la déesse Metztli
Glyphe du lapin sur la lune du codex aztèque Borgia
Glyphe du lapin sur la lune du codex aztèque Borgia

 

Nous avons également sélectionné deux représentations de mains d’origine olmèque, une civilisation mexicaine souvent considérée comme la "culture mère", à l’origine de nombreux développements ultérieurs. Cette civilisation a prospéré de 2500 av. J.-C. jusqu’à 500 av. J.-C. Les deux pendentifs, issus de sceaux, sont nommés "main olmèque " et "pouvoir créateur". Dans les cultures préhispaniques, la main est un symbole de pouvoir créatif. Ce symbole transcende les frontières culturelles et est reconnu dans de nombreuses cultures à travers le monde, évoquant l’habileté, l’artisanat, et la capacité de créer et de façonner le monde qui nous entoure.

Collier main olmèque qui reprend le tracé d’un sceau
Collier main olmèque qui reprend le tracé d’un sceau
collier pouvoir créateur réalisé a partir d’un sceau olmèque
Collier pouvoir créateur réalisé a partir d’un sceau olmèque

 

collier mouvement
Collier Mouvement

Pour rester dans le même esprit, nous avons conçu un pendentif inspiré d’un tampon olmèque, représentant un pied. Ce motif évoque le mouvement, symbolisant le déplacement d’un point à un autre. Nous l’avons nommé "mouvement" car il représente un pied imbriqué dans un autre, suggérant l’idée de pas. Ce pendentif incarne la dynamique et l’énergie du mouvement, rappelant la vitalité et la progression constante dans la vie.

 

Nous avons également choisi un glyphe pour le pendentif "Eclipse". Ce motif est issu du Codex Bordonicus, un document aztèque. Dans la partie supérieure, il représente un soleil, tandis que dans la partie inférieure, il dépeint la nuit parsemée d’étoiles. Ce glyphe évoque soit une éclipse, soit le cycle du jour et de la nuit, symbolisant ainsi la dualité et l’interconnexion entre la lumière et l’obscurité, le jour et la nuit, le soleil et la lune.

Collier éclipse qui reprend le motif aztèque du soleil et de la nuit
Collier éclipse qui reprend le motif aztèque du soleil et de la nuit
Page du Codex Bordonicus montrant l'eclipse
Page du Codex Bordonicus montrant l'eclipse

 

 

boucles d’oreilles points cardinaux mayas
Boucles d’oreilles points cardinaux mayas presentant les 4 glyphes de cette écriture Mexicaine

Nous avons décidé de créer des boucles d’oreilles en regroupant différents glyphes symboliques pour les Mayas. Nous avons commencé par l’ensemble nommé "points cardinaux mayas", composé de quatre pièces représentant les glyphes des quatre points cardinaux : l’est (Lak’in), l’ouest (Chik’in), le sud (Nojol) et le nord (Xaman). Ces glyphes revêtent une grande importance dans la culture maya du Mexique, car ils sont étroitement liés au concept du cycle et de la course du soleil, le principal dieu de leur panthéon, auquel la vie et l’univers sont intrinsèquement liés.

 

Nous avons également créé une copie sous forme de pendentif d’un tambour de pierre aztèque que nous avons nommé Xochipilli, d’après le dieu de la musique, de l’amour, des jeux, de la beauté, de la danse, des fleurs et de la poésie, qui y est représenté. Cet instrument rituel, appelé teponaxtle ou tambour horizontal, était utilisé dans les cérémonies pour accompagner les danses et les chants dédiés aux divinités.

Collier xochipilli réalisé a partir d’un tambour aztèque qui montre le dieu de la musique
Collier Xochipilli réalisé a partir d’un tambour aztèque qui montre le dieu de la musique
Teponaxtle ou tambour aztèque avec le dieu de la musique Xochipilli
Teponaxtle ou tambour aztèque avec le dieu de la musique Xochipilli

 

Pour un de nos clients, nous avons conçu un pendentif représentant un dieu majeur du panthéon maya, Kukulkan, également connu sous le nom de serpent à plumes. Kukulkan est le dieu des quatre éléments, le créateur, et le symbole de la résurrection et de la réincarnation. Il est également associé à l’élément vital pour la civilisation maya : le maïs. Nous avons choisi de reprendre la représentation du dieu provenant du linteau 15 de la structure 22 du site archéologique de Yaxchilan. Sur cette représentation, on peut voir Wak Tuun, la femme du roi oiseau jaguar IV, dans un rituel où elle offre son sang pour obtenir une vision du serpent-vision Kukulkan. À la demande du client, nous avons ajouté une pierre de turquoise, symbole de l’eau, pour enrichir le pendentif et renforcer sa signification symbolique.

Pendentif Kukulkan qui montre le dieu serpent a plumes des Mayas
Pendentif Kukulkan qui montre le dieu serpent a plumes des Mayas
Pierre gravée avec le serpent vision, Kukulkan, du site archéologique de Yaxchilan
Pierre gravée avec le serpent vision, Kukulkan, du site archéologique de Yaxchilan, Mexique

 

Dans la même lignée, nous avons également conçu un autre pendentif sur le thème du serpent à plumes, simplement nommé "Serpent à plumes", mais cette fois-ci d’origine aztèque. Cette représentation du dieu Quetzalcóatl provient d’un tepetlacalli de la collection Hackmack, dont le couvercle est sculpté avec cette représentation. Datée de 1502-1520 après J.C., elle servait probablement à conserver les offrandes, les ustensiles rituels ou les cendres des souverains décédés.

Pendentif Serpent à plumes, le dieu Quetzalcoatl des aztèques
Pendentif Serpent à plumes, le dieu Quetzalcoatl des aztèques
Coffré aztèque gravé du serpent a plumes, Quetzalcoatl
Coffré aztèque gravé du serpent a plumes, Quetzalcoatl

 

Quiquiztli est un pendentif que nous avons conçu d’après le dessin d’une conque musicale sculptée. Cet objet original représente la tête d’un dirigeant maya de la période classique (250-400). Il provient probablement du nord-est du Guatemala et est aujourd’hui conservé au Kimbell Art Museum, au Texas, aux États-Unis. Cette conque musicale était utilisée dans les rituels par les prêtres pour appeler la pluie, mais aussi par les guerriers pour célébrer une victoire.

Pendentif quiquiztli qui montre le visage d’un dirigeant maya
Pendentif Quiquiztli qui montre le visage d’un dirigeant maya
Conque maya gravée d’un visage
Conque maya gravée d’un visage

 

Le pendentif que nous avons baptisé Mésoamérique est une commande personnalisée, une œuvre conçue sur mesure pour répondre aux désirs spécifiques de notre client. Bien que ce motif ait été largement utilisé dans la fabrication de nombreux bijoux sur le thème de la Mésoamérique, notre client souhaitait une touche unique en y intégrant des glyphes personnalisés au dos.
Le motif principal de ce pendentif est inspiré de la partie centrale de la pierre du soleil aztèque, parfois appelée calendrier aztèque. Cette imposante pierre, aujourd’hui conservée au musée national d’anthropologie de Mexico, était probablement utilisée comme Cuauhxicalli, un réceptacle et autel de sacrifice. Elle est datée de 1479.

Dans notre interprétation, nous avons choisi de représenter uniquement les premiers cercles du calendrier. Le premier cercle met en scène une tête hybride mêlant le dieu soleil (Tonatiuh) et la déesse de la terre (Tlaltecuhtli), symbolisant ainsi l’union entre le ciel et la terre. Dans le second cercle, nous avons des symboles représentant les dieux Ehecatl, Texcatlipoca, Tlaloc et Chalchiuhtlicue, évoquant ainsi la légende des 4 soleils, une cosmogonie aztèque décrivant les différentes étapes de la création du monde. Enfin, le dernier cercle du pendentif présente les 20 glyphes des jours du mois, offrant ainsi une représentation complète du système calendrier et du temps dans la tradition mésoaméricaine. Ce pendentif Mésoamérique incarne à la fois la richesse culturelle et la complexité spirituelle des anciennes civilisations de la Mésoamérique.

Pendentif Mésoamérique qui reprend le coeur de la pierre du soleil des aztèques
Pendentif Mésoamérique qui reprend le coeur de la pierre du soleil des aztèques
Pierre du soleil Aztèque, un des objets les plus connus de cette culture mexicaine
Pierre du soleil Aztèque, un des objets les plus connus de cette culture mexicaine

Pour approfondir vos connaissances sur l’art et l’histoire du Mexique, nous vous recommandons les ouvrages suivants :

LE MEXIQUE ANCIEN
Environ 4,00 Euros
Archéologie et arts précolombiens : La Mésoamérique
Environ 34,00 Euros
LA MESO-AMERIQUE - L'ART PRE-HISPANIQUE DU MEXIQUE ET DE L'AMERIQUE CENTRALE
Environ 190,00 Euros

 

 

Les bijoux Egypte antique

L’Égypte, tout comme la Grèce antique, est l’une des premières civilisations avec lesquelles nous nous familiarisons, et ce pour de multiples raisons. Ses édifices majestueux, tels que les pyramides de Gizeh et les temples de Karnak, témoignent de son riche patrimoine architectural. Les pharaons, ces souverains divins, ont marqué l’histoire de l’Égypte par leur pouvoir absolu et leur culte de la mort, symbolisé par les tombeaux somptueux de la Vallée des Rois. La mythologie égyptienne, avec ses dieux et déesses aux pouvoirs surnaturels, a inspiré des récits épiques et des croyances profondément ancrées dans la société égyptienne. Les rites funéraires, comme les cérémonies de momification et les rituels d’inhumation, sont des pratiques fascinantes qui ont perduré pendant des millénaires et qui continuent de susciter l’intérêt des chercheurs et des passionnés d’histoire. En somme, l’Égypte antique est un véritable trésor de connaissances et de découvertes pour quiconque s’intéresse à l’histoire de l’humanité.

Les pyramides égyptiennes, témoins de la grandeur de cette culture

Récemment, nous avons eu le privilège de découvrir un bijou en argent d’une rare singularité, pourtant peu connu du grand public : l’hypocéphale. Ce disque égyptien, d’une beauté et d’une signification profondes, était placé avec soin sous la tête des momies, non seulement pour faciliter le passage vers l’éternité, mais aussi pour protéger le défunt des démons de l’inframonde. En effet, selon la croyance égyptienne, une fois parvenu à cet état, le défunt atteignait une forme de transcendance, devenant ainsi un être "glorieux", à l’image du dieu Rê-Osiris, symbole de la vie éternelle et de la renaissance.

Ce collier, connu sous le nom d’Hypocéphale d’Harnetatf, est une pièce d’une rareté et d’une beauté exceptionnelles. L’original est actuellement exposé au British Museum, où il fascine les visiteurs par son histoire et sa symbolique profonde. Il aurait appartenu au prêtre Hornedjitef, qui officiait au temple d’Amon à Karnak, entre 246 et 222 avant J.C., une période de grande splendeur pour l’Égypte antique.
Dans la partie supérieure de cet objet, on peut admirer la barque du dieu Kneph, également connu sous le nom de Chuouphis, une divinité majeure dans la mythologie égyptienne, une forme d'Osiris, le dieu de la mort et de la renaissance. La présence du bélier à quatre têtes, gravé avec soin, est d’une grande importance symbolique. Ce bélier, symbole de puissance et de fertilité, est souvent associé à la ville de Mendès ou au dieu Amon-Ra, une divinité solaire vénérée dans toute l’Égypte ancienne. Cette figure y apparaît adoré par des babouins, des animaux sacrés dans la religion égyptienne, qui symbolisent la sagesse et la connaissance.

Collier Hypocéphale d’Harnetatf inspiré de l’objet mortuaire égyptien
Collier Hypocéphale d’Harnetatf inspiré de l’objet mortuaire égyptien
L’original de L’hypocéphale d’Harnetatf
L’hypocéphale d’Harnetatf qui a appartenu au prêtre égyptien Horndjitef

 

Nous avons réalisé un second collier d’hypocéphale égyptien, connu sous le nom de l’Hypocéphale de Djed-Hor. Ce bijou présente une richesse de hiéroglyphes encore plus grande que le premier, dont un texte dont l’origine nous a été expliquée en détail. Il a été découvert dans la ville égyptienne d’Abydos et est daté d’entre 380 et 332 avant Jésus-Christ. Il appartenait au prêtre Djed-Hor et est actuellement conservé au Museum of Fine Arts de Boston, aux États-Unis, où il continue de fasciner les visiteurs par sa beauté et sa signification profonde.
L’inscription qui entoure les motifs de ce collier est le sortilège 162 du Livre des Morts, un texte sacré de l’Égypte antique. Ce sortilège, également connu sous le nom de "Sortilège de la Chaleur de la Vie", est censé conférer la vitalité et l’énergie nécessaires pour assurer la résurrection des morts. C’est un témoignage poignant de la croyance égyptienne en l’au-delà et de la conviction que la vie ne s’arrête pas avec la mort, mais se poursuit dans un autre monde.

Collier Hypocéphale de Djed-Hor inspiré de l’objet mortuaire égyptien
Collier Hypocéphale de Djed-Hor inspiré de l’objet mortuaire égyptien
L’original de L’hypocéphale de Djed-Hor
L’Hypocéphale de Djed-Hor qui a appartenu au prêtre égyptien

Pour approfondir vos connaissances sur l’art et l’histoire de l’Egypte, nous vous recommandons les ouvrages suivants :

Art égyptien
Environ 15,00 Euros
Chefs d’oeuvre de l’art égyptien
Environ 15,00 Euros
L'Egypte. Les hommes, les dieux, les pharaons
Environ 20,00 Euros

 

 

Les bijoux Mésopotamiens

La Mésopotamie, souvent qualifiée de "berceau de la civilisation", a été le théâtre d’un essor remarquable pendant le néolithique, marquant les débuts de l’agriculture et de la sédentarisation humaine. Cette région, située entre les fleuves Tigre et Euphrate, a vu naître des villes florissantes, des systèmes d’irrigation sophistiqués, et des avancées technologiques qui ont profondément influencé le développement de la civilisation humaine.
Pourtant, malgré son importance historique et son impact sur notre monde moderne, la culture mésopotamienne reste souvent méconnue du grand public. Ses contributions à l’architecture, à l’écriture cunéiforme, à la religion, à la science, et à bien d’autres domaines, sont pourtant essentielles pour comprendre l’évolution de la société humaine.
La Mésopotamie, avec ses cités-États comme Ur, Uruk, et Babylone, ses légendes épiques comme l’Épopée de Gilgamesh, et ses divinités comme Marduk et Ishtar, continue de fasciner les historiens, les archéologues, et les passionnés d’histoire ancienne. Son héritage, bien que parfois méconnu, est indéniablement l’un des plus riches et des plus influents de l’histoire de l’humanité.

Ziggurat sumérienne, la pyramide des mésopotamiens

Nous avons récemment plongé dans l’étude des premiers systèmes d’écriture, et plus particulièrement dans l’épopée de Gilgamesh, l’un des premiers textes connus décrivant les aventures d’un héros mythique.
L’épopée de Gilgamesh, l’un des textes les plus anciens de l’humanité, est une œuvre d’une grande richesse littéraire et symbolique. Elle nous plonge dans un monde où les dieux et les hommes cohabitent, où les héros affrontent des épreuves et des défis, et où la quête de l’immortalité est au cœur des préoccupations.

Le collier Gilgamesh est un exemple remarquable des fameuses tablettes de l’écriture cunéiforme. Nous avons choisi de présenter un fragment provenant d’une tablette découverte lors des fouilles archéologiques de Kouyunjik, en Irak. Datant d’entre 950 et 612 avant J.C., cette tablette nous offre un aperçu fascinant des aventures du célèbre Gilgamesh, et a permis de maintenir la connaissance de ce récit jusqu’à nos jours.
Ce fragment de tablette, avec ses caractères cunéiformes gravés avec soin, est un témoignage poignant de la créativité et de la persévérance des anciens scribes mésopotamiens, et nous rappelle l’importance de préserver et d’étudier notre patrimoine culturel commun.

Collier Gilgamesh qui reprend une partie d’une tablette cunéiforme mésopotamienne
Collier Gilgamesh qui reprend une partie d’une tablette cunéiforme mésopotamienne
Tablettes cunéiforme mésopotamienne racontant l’épopée de Gilgamesh
Tablettes cunéiforme mésopotamienne racontant l’épopée de Gilgamesh. Nous avons utilisé le morceau en bas a droite pour la réalisation de notre collier

 

Le collier le sceau-cylindre du Roi de Kisch est un exemple remarquable de l’empreinte que pouvait laisser cet outil mésopotamien. Le sceau-cylindre, un objet d’une grande importance symbolique et artistique, évoque un épisode majeur de l’épopée de Gilgamesh. La scène gravée sur le sceau-cylindre représente le roi-héros Gilgamesh, accompagné de bœufs mythiques, entre deux lions, une image qui évoque la puissance et la bravoure du souverain.
Cet objet fascinant est actuellement conservé au musée d’archéologie et d’anthropologie de l’université de Pennsylvanie. Il a été découvert dans la tombe de Mesannepada, le premier roi à apparaître sur la liste de la première dynastie d’Ur, au 26ème siècle avant Jésus-Christ, une période de grande splendeur pour la Mésopotamie.

Collier le sceau-cylindre du Roi de Kisch qui montre une aventure du roi heros Gilgamesh
Collier le sceau-cylindre du Roi de Kisch qui montre une aventure du roi heros Gilgamesh
motif laissé par l’empreinte du sceau cylindre mésopotamien qui a servi de modèle pour notre collier
Motif laissé par l’empreinte du sceau cylindre mésopotamien qui a servi de modèle pour notre collier

Pour approfondir vos connaissances sur l’art et l’histoire de l’Egypte, nous vous recommandons les ouvrages suivants :

LES CIVILISATIONS DU PROCHE-ORIENT ANCIEN - ART ET ARCHEOLOGIE - PETITS MANUELS.: ECOLE DU LOUVRE - REUNION DES MUSEES NATIONAUX-GRAND PALAIS
Environ 27,00 Euros
La Mésopotamie: De Gilgamesh à Artaban (3300 av.-120 av. J.-C.)
Environ 33,00 Euros
La Mésopotamie
Environ 24,00 Euros

 

 

Les bijoux néolithiques européens, âge du bronze, âge du fer, celte et druide

Le néolithique, souvent qualifié de "révolution agricole", marque une période cruciale dans l’histoire de l’humanité. C’est une époque où l’homme apprend à tirer des leçons de la nature, en particulier à travers l’agriculture, qui se développe progressivement. Ce développement agricole est accompagné de la découverte des métaux, un tournant majeur qui ouvre la voie à de nombreuses expérimentations et innovations.
C’est un moment charnière où l’homme commence à prendre sa place dans le monde, mais dans un subtil équilibre avec la nature. Ce lien étroit avec la terre et les cycles naturels sera maintenu, avec plus ou moins de succès, jusqu’à la période industrielle, où les avancées technologiques et l’urbanisation transformeront radicalement la relation entre l’homme et son environnement.

Alignement de menhirs de Carnac, France

La relation de l’homme avec la nature est un thème qui nous tient particulièrement à cœur, comme en témoigne notre page dédiée aux "Druide et druidesse : la communication avec la nature". Nous croyons fermement en l’importance de préserver cette connexion ancestrale avec notre environnement, et c’est pourquoi nous nous efforçons de mettre en lumière les pratiques et les croyances qui ont permis à nos ancêtres de vivre en harmonie avec la nature.
En ce qui concerne notre catalogue, nous proposons une sélection de reproductions archéologiques qui témoignent de cette relation profonde entre l’homme et la nature. Parmi elles, nous avons récemment ajouté deux stèles gravées, qui ont été découvertes dans des cairns, ainsi qu’un menhir, symbole puissant de la présence humaine dans le paysage naturel. Ces reproductions sont des témoins précieux de la façon dont nos ancêtres ont cherché à exprimer leur connexion avec la nature à travers l’art et la symbolique.
Nous espérons que ces reproductions vous permettront de mieux comprendre et d’apprécier la richesse de la relation entre l’homme et la nature, et qu’elles vous inspireront à préserver cette connexion précieuse pour les générations futures.

La pierre gardienne de New grange est un trésor archéologique irlandais datant de 3200 avant J-C, qui a été transformé en un magnifique pendentif. Cette pierre, placée horizontalement à l’entrée du cairn, a été surnommée "pierre gardienne" en raison de son rôle symbolique dans la protection de l’édifice.
Comme de nombreux monolithes de l’époque, la pierre gardienne de Newgrange est ornée de motifs en spirale, dont l’interprétation reste encore sujette à débat. Certains évoquent des symboles d’eau, de vent ou de serpent, tandis que d’autres archéologues ont suggéré qu’il pourrait s’agir de cartes, les spirales représentant des collines ou des montagnes.
Au-delà de ses motifs fascinants, c’est la position de cette pierre qui a d’abord attiré notre attention et nous a inspiré à en faire ce bijou. En tant que gardienne de l’entrée du cairn, elle symbolise la protection et la préservation de la mémoire collective de nos ancêtres.

Collier La pierre gardienne de New grange qui reprend le motif de la pierre néolithique
Collier La pierre gardienne de New grange qui reprend le motif de la pierre néolithique
La pierre placée a l’entrée du Cairn de New Grange
La pierre placée a l’entrée du Cairn de New Grange

 

Le second pendentif que nous avons créé provient du Cairn de Gavrinis, situé dans le golfe du Morbihan, en Bretagne, en France. Ce cairn, érigé sur une île, date de 4000 avant J-C, ce qui en fait l’un des plus anciens monuments mégalithiques d’Europe. Nous avons choisi une des pierres ornant son long couloir, une pierre que l’on nomme orthostate. Elle présente des formes curvilignes fascinantes : arceaux imbriqués, cupules, serpentiformes, spirales, ainsi que quelques lignes droites, chevrons et lames de hache polies verticales.
Il existe plusieurs propositions sur la signification de ces dessins néolithiques, comme nous l’avons évoqué dans le paragraphe précédent. Cependant, dans le cas de Gavrinis, on opte plutôt pour des représentations de l’eau, et en particulier de la mer, puisque ce tumulus est situé sur l’eau. En effet, cette interprétation est renforcée par la localisation particulière et mystérieuse de ce tumulus, qui évoque un voyage vers une île isolée et mystérieuse, où les druides auraient pu se rendre pour des rituels ou des cérémonies spéciales.
Nous avons choisi cette pierre pour l’agencement inhabituel de ses courbes, mais aussi pour la localisation particulière et mystérieuse de ce tumulus. Notre imaginaire retrace le voyage des druides vers cette île mystérieuse et isolée, où ils auraient pu se connecter avec les forces de la nature et les esprits de l’eau.

Collier Cairn de Gavrinis montrant les motifs néolithique de l’une des pierre du couloir du dolmen
Collier Cairn de Gavrinis montrant les motifs néolithique de l’une des pierre du couloir du dolmen
Une des pierres du couloir du Cairn de Gavrinis
Une des pierres du couloir du Cairn de Gavrinis avec ces motifs de spirales

 

Le collier Menhir de la dame de Saint-Sernin nous transporte au cœur du 3ème millénaire avant notre ère, avec une stèle remarquable localisée à Saint-Sernin-sur-Rance, dans le département de l’Aveyron en France. Cette stèle anthropomorphique représente une femme au visage tatoué, offrant un aperçu fascinant de la vie et des coutumes de nos ancêtres de l’âge du bronze.
Nous avons été captivés par cette statue-menhir en raison de sa grande antiquité et de sa rare représentation d’un être humain, en l’occurrence une femme. Elle témoigne de l’importance accordée aux femmes dans ces sociétés celtes, où elles pouvaient occuper des rôles variés, allant de prêtresses (druidesse) à guerrières, en passant par des figures de leadership et de sagesse.

Collier Menhir de la dame de Saint-Sernin
Collier Menhir de la dame de Saint-Sernin
Le Menhir de la dame de Saint-Sernin
Le Menhir de la dame de Saint-Sernin

 

Pour découvrir notre Vénus Cucuteni du néolithique, nous avons entrepris un voyage vers l’Europe de l’Est, entre l’Ukraine et la Roumanie, où nous avons trouvé cette déesse mère, datant d’entre 4050 et 3900 avant J.C., appartenant à la culture Cucuteni, l’une des civilisations les plus développées de l’époque.
Cette déesse mère, connue sous le nom de Vénus de Drăguşeni, est conservée au Musée du comté de Botoşani, en Moldavie, Roumanie. Elle témoigne de l’importance du rôle des femmes dans ces sociétés anciennes, où elles étaient souvent vénérées comme des déesses de la fertilité, responsables de la croissance et de la prospérité des communautés.
Cette Vénus Cucuteni est un symbole puissant de la connexion entre l’homme et la nature, et de l’importance du terme de "fertilité" pour ces nouveaux centres urbains, dont la survie dépendait du développement et de la connaissance de l’agriculture et de l’élevage, avec un peu d’aide divine.

Collier Vénus Cucuteni
Collier Vénus Cucuteni
La Vénus de Drăguşeni
La Vénus de Drăguşeni

 

Notre collier hibou néolithique est issu d’un exemplaire parmi les nombreuses tablettes en ardoise de cet oiseau, réalisées pendant l’âge de cuivre en Espagne, entre 4500 et 2500 avant Jésus-Christ. Celle-ci provient de Cerro de la Cabeza, à Valencina de la Concepción, dans la région de Séville. Le dessin très fin et original de cette tablette nous a tout de suite séduits. Elle pourrait représenter une déesse nocturne de la fertilité, une figure puissante et mystérieuse qui veille sur la croissance et la prospérité des communautés.

Collier hibou néolithique qui reprend une représentation de l’oiseau de l’âge du cuivre
Collier Hibou néolitique qui reprend une représentation de l’oiseau de l’âge du cuivre
Hibou de l’âge du cuivre espagnol
Hibou de l’âge du cuivre espagnol

Pour approfondir vos connaissances sur l’art et l’histoire du néolithique, nous vous recommandons les ouvrages suivants :

Arts et symboles du néolithique à la protohistoire
Environ 186,00 Euros
SIGNES DE RICHESSE -I NEGALITES AU NEOLITHIQUE
Environ 83,00 Euros
Art de la Celtique: VIIe siècle av. J.-C. - VIIIe siècle apr. J.-C.
Environ 37,00 Euros

 

 

Les bijoux des pictes d’Ecosse

Nous avons fait un petit détour par les tribus pictes du nord de l’Écosse, qui ont occupé la région avant l’arrivée des Romains. Ce peuple remarquable a su résister à la conquête romaine et aux Vikings, ce qui témoigne de sa force et de sa résilience. Souvent considérés comme un peuple mystérieux et obscur, les Pictes ont laissé de nombreuses traces archéologiques et apparaissent dans de nombreux récits à travers l’histoire.
Les Pictes étaient connus pour leurs compétences en matière d’artisanat, notamment dans la fabrication de bijoux et de sculptures en pierre. Leurs œuvres d’art, souvent ornées de motifs géométriques et de symboles mystiques, témoignent de leur riche culture et de leur connexion profonde avec la nature et le monde spirituel.
Bien que les Pictes aient été largement assimilés par les Scots au cours du premier millénaire de notre ère, leur héritage continue de fasciner les historiens, les archéologues et les passionnés d’histoire ancienne.

Dalles sculptées des pictes d’Ecosse
La stèle hilton de Cadboll, pierre sculptée par les pictes d’Ecosse
La stèle Hilton de Cadboll, pierre sculptée par les pictes d’Ecosse

Les Pictes ont laissé un héritage remarquable de stèles et de dalles gravées, ornées de motifs magiques, d’animaux, de formes géométriques, ainsi que de scènes historiques ou quotidiennes. Au fil du temps, ces motifs ont été de plus en plus associés à des symboles chrétiens.

Parmi ces stèles, nous avons choisi la dalle (Hilton) de Cadboll, une grande pierre gravée datée d’environ 800 ans après J.C., située sur la péninsule de Tarbat à Easter Ross en Écosse. Cette stèle imposante mesure 2,34 mètres de haut pour 1,9 tonne. Son sujet principal est une scène de chasse, entourée de symboles traditionnels pictes.

La taille impressionnante de cette stèle nous a contraints à ne pas la reproduire en entier, afin de préserver la visibilité de ses détails.

Pour le collier "le croissant de lune de Cadboll", nous avons décidé de ne reproduire que la partie supérieure de cette stèle. Cette section représente un croissant de lune, traversé de lignes qui pourraient symboliser des flèches brisées.

Collier Le croissant de lune de Cadboll
Collier le croissant de lune de Cadboll

Pour approfondir vos connaissances sur l’art et l’histoire des pictes, nous vous recommandons les ouvrages suivants :

Les Pictes : A l’origine de l’Ecosse
Environ 23,00 Euros
Ecosse
Environ 40,00 Euros
Song of the Picts
Environ 44,00 Euros

 

 

Les bijoux préhistoriques

La préhistoire, cette période fascinante qui marque les débuts de l’humanité, est une époque de mystère et de sauvagerie. C’est une période où l’homme a dû s’adapter à son environnement, comprendre le monde qui l’entoure et lutter pour sa survie. C’est une époque où les premiers outils, les premières œuvres d’art et les premières croyances religieuses ont vu le jour, témoignant de la créativité et de l’ingéniosité de nos ancêtres. La préhistoire est une période qui continue de nous fasciner et de nous intriguer, car elle nous rappelle nos origines et notre lien profond avec la nature.

Peinture préhistorique

Le collier Rupestre présente une scène de chasse de l’époque préhistorique, provenant de Barranc de la Valltorta, dans la région valencienne en Espagne. Cette peinture, datant de 10 000 avant Jésus-Christ, de l’époque épipaléolithique, a été retrouvée dans la grotte des chevaux (dels Cavalls). Elle évoque l’art de ces premiers hommes et l’effort qu’ils ont dû fournir pour rechercher leur alimentation.

Collier Rupestre
Collier Rupestre
Peinture rupestre préhistorique
Peinture rupestre préhistorique

Pour approfondir vos connaissances sur l’art et l’histoire de la préhistoire, nous vous recommandons les ouvrages suivants :

Pourquoi l’art préhistorique ?
Environ 11,00 Euros
Art Prehistorique
Environ 7,00 Euros
L’art de la préhistoire
Environ 206,00 Euros

 

 

Les bijoux amérindiens

Les Indiens d’Amérique du Nord sont une culture fascinante que nous explorons également. Ces tribus nomades, vivant et parcourant de vastes étendues de terre, sont un exemple remarquable de la vie en communion avec la nature. Ils respectaient les saisons et le gibier, prélevant de la nature le strict nécessaire pour vivre. Même si nous ignorons encore aujourd’hui une bonne partie des croyances du peuple amérindien, sa créativité nous interpelle sans aucun doute.
Les Amérindiens ont développé une culture riche et complexe, avec des traditions, des croyances et des pratiques qui leur étaient propres. Leurs arts, leurs danses et leurs cérémonies témoignent de leur profond respect pour la nature et de leur connexion spirituelle avec le monde qui les entoure.
Les Amérindiens ont également laissé un héritage durable dans les domaines de la médecine, de l’agriculture et de l’artisanat. Leurs connaissances et leurs compétences ont contribué à façonner le monde moderne, et leur sagesse continue d’inspirer et de guider ceux qui cherchent à vivre en harmonie avec la nature.

Tipi amérindien

Nous avons entamé notre exploration des tribus amérindiennes du Nord avec la création du collier Yahwera. Son motif provient d’un pétroglyphe trouvé dans la réserve de Coso Range, en Californie. Ce motif, ainsi que les réflexions d’interprétation qui l’entourent, ont captivé notre attention.
Au cœur de cette réflexion se trouve la vision chamanique, un pont entre le monde des esprits et celui des hommes, où chaque symbole revêt une signification profonde. Du chamanisme à la notion de "maître animal", symbolisant une divinité protectrice d’une espèce particulière, nous explorons la relation complexe entre l’humanité et le règne animal, entre la nécessité de subsistance et la préservation de la nature.
Ce collier amérindien incarne ainsi le respect sacré de la nature, une valeur fondamentale pour de nombreuses tribus autochtones, qui ont toujours vécu en harmonie avec leur environnement et ont considéré les animaux comme des partenaires spirituels et des guides.

Collier Yahwera, inspiré d’un pétroglyphe de californie
Collier Yahwera inspiré d’un pétroglyphe de Coso Range en Calfornie
Pétroglyphe amérindien de Coso Range en Californie
Pétroglyphe amérindien de Coso Range en Californie

Pour approfondir vos connaissances sur l’art et l’histoire des amérindiens, nous vous recommandons les ouvrages suivants :

Terre sacrée: L’univers spirituel des Indiens d’Amérique du Nord
Environ 9,00 Euros
Le Soleil de Plumes - Art, Symbolisme et Philosophie chez les Indiens des Plaines
Environ 29,00 Euros
La Civilisation des Indiens d’Amérique du Nord
Environ 9,00 Euros

 

 

Les bijoux des peuples nomades des steppes d’Eurasie

Nous avons été attirés par les cultures nomades des steppes d’Eurasie. Ces hommes, profondément attachés à leurs chevaux et à ces grands espaces, incarnent un symbole de liberté. Leur mode de vie, souvent marqué par des conditions difficiles, notamment en raison du froid intense, ne les a pas empêchés de devenir des conquérants redoutables. En effet, ces groupes nomades isolés ont su s’unir pour former des armées invincibles, à l’image de Gengis Khan. Les vastes étendues de solitude et de méditation, ainsi que la vie dans les yourtes, constituent des éléments centraux de leur existence.

Poussés sans doute par les défis climatiques, ces peuples d’Eurasie ont abandonné leur mode de vie sédentaire et agricole autour du premier millénaire avant J.C. pour adopter un mode de vie nomade centré sur l’élevage extensif. Leurs talents exceptionnels de cavaliers, indispensables à cette pratique, les ont rapidement transformés en guerriers redoutables et insaisissables, leur conférant un rôle primordial dans l’histoire de l’Eurasie.

Au fil des siècles, diverses ethnies ont peuplé les steppes, chacune apportant ses langues et ses traditions uniques. Parmi elles, on trouve les Cimmériens, d’origine iranienne ou thrace (du XIIIe au VIIIe siècle avant J.C.), les Scythes, également d’origine iranienne (du IXe au IIe siècle avant J.C.), et les Sarmates, eux aussi iraniens (du VIe au IVe siècle avant J.C.). Les Xiongnu, dont l’origine est incertaine (IIIe siècle avant J.C. à 460), sont à l’origine de la construction de la Grande Muraille de Chine, destinée à protéger le pays. On compte également les Kouchans (Ier siècle), les Zianbels (156-234), les Hephtalites (VIe siècle), les Huns (IVe siècle), ainsi que les Mongols, fondés par le grand Gengis Khan (1206-1368), et bien d’autres encore.

Ces peuples ont non seulement marqué l’histoire par leurs conquêtes, mais aussi par leur culture riche et diversifiée, façonnée par les vastes étendues des steppes eurasiennes. Leurs récits de bravoure et de résilience continuent de captiver notre imagination, témoignant de l’indomptable esprit des nomades des steppes.

Mongols des grandes steppes

Nous avons commencé notre exploration des steppes par un symbole important de ces cultures : le cerf. Dans les premières époques des cultures des steppes, le cerf était l’une des représentations les plus courantes sur de nombreux supports, avant d’être progressivement remplacé par un animal prédateur, en particulier le loup. Malgré cette grande fréquence, sa signification exacte reste sujette à interprétation. De toute évidence, il s’agit d’un animal totem-guide. La fréquence de ses représentations dans le cadre funéraire et certaines légendes suggèrent que le cerf est perçu comme un guide pour les âmes, les protégeant et les accompagnant lors de leur voyage vers le ciel.

Nous sommes allés à la découverte de la princesse de l’Altaï, pour trouver notre première représentation de cerf. Nous avons choisi de nous pencher sur l’un des tatouages de cette momie de la culture Pazyryk. Comme pour certaines représentations, on hésite entre un cerf et un animal fantastique de type capricorne-griffon, notamment à cause de ses bois se terminant par des fleurs et sa corne recourbée vers l’arrière. Les pattes arrière de l’animal sont orientées vers le haut, comme c’est souvent le cas dans le style de l’Altaï, renforçant l’idée que l’animal flotte, tel un guide des âmes.

Ce tatouage, ainsi que d’autres artefacts trouvés dans les tombes des steppes, témoigne de l’importance du cerf dans l’imaginaire spirituel et artistique des peuples nomades. Les détails minutieux et l’iconographie complexe de ces représentations montrent à quel point cet animal était vénéré et considéré comme sacré. Le cerf, en tant qu’animal totem, symbolise probablement la connexion entre le monde des vivants et celui des esprits, jouant un rôle crucial dans les rites funéraires et les croyances sur l’au-delà.

Collier princesse de l’Altaï, inspiré du tatouage d’une momie des nomades des steppes
Collier princesse de l’Altaï inspiré d’une momie originaire des steppes
Pétroglyphe amérindien de Coso Range en Californie
La momie de la princesse de l’Altaï avec son tatouage de cerf.

Pour approfondir vos connaissances sur l’art et l’histoire des steppes Eurasiennes, nous vous recommandons les ouvrages suivants :

L'Empire des steppes: Attila, Gengis Khan, Tamerlan
Environ 13,00 Euros
Les seigneurs de la steppe: Royaumes et empires nomades d'Eurasie
Environ 24,00 Euros
Les peuples nomades de la steppe des origines aux invasions mongoles
Environ 31,00 Euros

 

 

Une invitation à la création

Nous espérons sincèrement que ce voyage à travers diverses civilisations et cultures, que nous avons entrepris ensemble, a pu vous inspirer autant que nous l’avons été.

Nous vous invitons chaleureusement à partager avec nous les œuvres qui vous captivent et vous enchantent. C’est par cet échange que nos horizons s’ouvrent à de nouveaux horizons, à de nouvelles perspectives, et potentiellement à de nouvelles créations uniques et originales.

Nous reconnaissons humblement que nous sommes loin de tout connaître, mais en partageant nos intérêts et nos passions, nous sommes convaincus que de magnifiques découvertes et collaborations attendent d’être explorées et réalisées.